Pour nous contacter en cas d'urgence
Nous offrons un service d’urgence dentaire de jour et de soir, sur rendez-vous seulement.

Pendant les heures d’ouverture :
(819) 378-4597

Téléphone d’urgence en dehors des heures d’ouverture de la clinique :
Dre Anne E. Beaudoin : (819) 383-7559

Notez que nous ne retournons aucun appel d’urgence entre 21h00 et 8h00.
Examen dentaire
L’examen dentaire, gardien de votre santé

Un examen dentaire régulier est fortement recommandé, même si vous maintenez une saine hygiène bucco-dentaire et que vous ne ressentez aucune douleur ni malaise. Cet examen servira à plusieurs fins :
- Établir un diagnostic sur l’état de vos dents et gencives
- Détecter et prévenir tout problème dentaire
- Proposer un plan de traitement approprié, si nécessaire
- Certaines conditions ou habitudes peuvent également affecter votre santé bucco-dentaire, une consommation excessive de tabac ou d’alcool, certaines maladies ou encore la prise de médicaments.

Votre examen dentaire comprendra une évaluation en plusieurs points :
- des dents
- des gencives
- de la langue
- des tissus mous sous la langue
- du palais
- de l’intérieur des joues

Votre dentiste vérifiera la présence d’infection de gencives ou de caries, l’usure des obturations et tout autre signe dont vous devriez être informé. Si vous portez des prothèses dentaires, elles seront également examinées avec attention.

Celle-ci évaluera vous fera également passer une questionnaire médical. Ce questionnaire porte notamment sur :
- l’état de santé général
- les hospitalisations antérieures
- la prise de médicaments et les allergies médicamenteuses
- les facteurs de risque, dont la consommation de tabac et d’alcool
- les antécédents dentaires
- Selon ce qui sera découvert durant cette partie de l’examen, il peut arriver que le dentiste demande à prendre des radiographies pour établir un diagnostic. Notre clinique dispose sur place de tous les équipement requis. Un telle prise de radiographie est sans danger, car vous serez exposé à une quantité minime de radiation et à certains endroits ciblés. Votre dentiste utilise aussi les moyens nécessaires pour vous protéger, le cas échéant.

Quand passer un examen dentaire?
La fréquence de vos examens dentaires dépend de vos besoins spécifiques. Plusieurs facteurs vont guider les recommandations :
- l’état de la santé buccodentaire
- la régularité dans les soins dentaires quotidiens, notamment le brossage et l’utilisation de la soie dentaire
- l’état général de santé et les habitudes de vie

L’Ordre des dentistes suggère une visite tous les six mois. Lors de l’examen, votre dentiste ajustera cette recommandation la fréquence des visites, si nécessaire.

Ce qu’il faut dire à son dentiste
Voici quelques exemples de changement que nous devons savoir pour bien vous traiter :
- Des dents qui se sont décolorées ou qui se sont déplacées.
- Une grande sensibilité des dents ou des gencives au chaud, au froid ou aux boissons et aliments sucrés.
- Une décoloration, une sensibilité ou un saignement des gencives lors du brossage des dents ou de l’utilisation de la soie dentaire.
- Une décoloration de la surface à l’intérieur de la bouche.
- Une plaie sur la lèvre ou dans la bouche, par exemple un ulcère, qui dure plus de deux semaines.
- Un serrement ou un grincement des dents, ou encore de la tension musculaire au cou et à la mâchoire.
- L’apparition de bosses dans le cou.
- Également, changement survenu depuis votre dernière visite (prise de nouveaux médicaments, maladie, grossesse, etc.)

Les 10 problèmes buccodentaires les plus fréquents
- Détérioration des obturations, des couronnes et autres restaurations
- Caries de la racine exposée lorsque la dent est déchaussée
- Poches parodontales (approfondissement de l’espace entre la gencive et la dent) causées par les maladies des gencives
- Nouvelles caries sous la gencive
- Caries sous les obturations existantes
- Fêlures ou fractures des dents
- Dent de sagesse incluse
- Premiers signes d’une maladie des gencives
- Premiers signes du cancer de la bouche
- Signes et symptômes d’autres problèmes pouvant nuire à la santé générale
(Source : Ordre des dentistes du Québec / www.odq.qc.ca)
Carie dentaire
La carie dentaire, causes et traitements
La carie survient lorsque l’émail de la dent se dégrade, au point d’en former une cavité. Un mauvais brossage, irrégulier n’aide en rien la prévention, en particulier si vous avez une alimentation riche en sucre.

Lorsqu’une carie est traitée à temps par votre dentiste, l’obturation est souvent le meilleur moyen de traitement, également le moins dispendieux. Il s’agit simplement de refermer la cavité créée et d’ainsi stopper sa progression avant qu’elle n’atteigne la pulpe dentaire, où se trouvent les vaisseaux sanguins et le nerf de la dent.

Selon votre cas et la position de la carie, votre dentiste pourra recommander plusieurs solutions.

Résine composite
De couleur blanche, la résine composite est un matériau esthétique qui sert à restaurer les dents antérieures et postérieures. La résine composite sert à corriger des défauts causés par une carie, mais peut également servir lors d’une fracture ou encore pour réparer une dent en mauvaise position. Elle est principalement composée d’un polymère (plastique) et de particules inertes très dures.

Cette résine composite est indiquée pour remplacer des restaurations brisées ou perdues, mais également pour restaurer une partie de dent détruite par une carie de petite ou moyenne dimension. De plus, celle-ci est très résistante à l’usure et peut durer plusieurs années.

Dans certains cas, une version plus fluide de ce matériau est utilisée comme scellant afin de prévenir le développement de caries dans les puits et les fissures qui se trouvent sur le dessus des dents situées à l’arrière de la bouche.
Traitement de canal
Lorsqu’une carie est trop profonde, le traitement de canal est parfois le seul moyen de sauver une dent qu’il faudrait autrement extraire.

Le traitement de canal est indiqué lorsque:
- la carie a atteint la pulpe dentaire où se trouve le nerf
- une dent brisée qu’une obturation ne suffit pas à restaurer
- la pulpe dentaire est irritée par un traumatisme
- lors d’une restauration très importante
- lorsqu’une dent requiert une couronne, mais avec le support additionnel d’un pivot
- Dans de telles conditions, vous pourriez ressentir de la douleur ou développer une infection dentaire (abcès). Le traitement de canal vous permettra de garder votre dent tout en éliminant l’inconfort, la douleur ou l’enflure liés à cette dent.

Les étapes du traitement de canal

Le traitement de canal sert à éliminer la pulpe enflammée ou infectée. La pulpe dentaire est le tissu mou à l’intérieur de la dent, où se trouvent les nerfs et les vaisseaux sanguins.

Suite à une anesthésie locale, votre dentiste pratiquera une ouverture dans la dent pour accéder à la pulpe endommagée et la retirer. La dentiste nettoiera ensuite le canal en l’élargissant et en le désinfectant. Finalement, la dernière étape consiste à combler cette cavité avec un ciment conçu à cette fin et de la gutta-percha, un matériau à base de caoutchouc.

Une fois votre dent bien nettoyée et scellée, votre dentiste procédera à la restauration de la partie de la dent située au-dessus de la gencive. Ce sera une restauration de type conventionnel, une restauration en céramique ou une couronne, selon l’état de la dent.

Compte tenu des diverses étapes, un traitement de canal peut nécessiter plus d’une séance, selon l’état de la pulpe et de l’infection. Lors de votre examen dentaire, nous ferons en sorte de vous soulager et de vous assurer d’un plein confort lors du traitement.
Couronne dentaire
Lorsqu’une dent est trop endommagée pour être réparée au moyen d’une obturation, votre dentiste doit alors la recouvrir avec une couronne afin de prévenir des dommages supplémentaires.

La couronne est est technique recommandée pour des dents ayant subi un traitement de canal. Elle peut aussi être utilisée pour :
- réparer une dent brisée
- couvrir une dent ayant subi de grosses obturations
- corriger la mauvaise position, la forme ou la couleur d’une dent
- corriger l’occlusion, c’est-à-dire le contact entre les dents

Celle-ci peut être en porcelaine sur base métallique, en porcelaine seulement, ou en métal (or), lorsque l’esthétique n’entre pas en considération. Avant de poser - une couronne, il peut être nécessaire de réaliser un traitement de canal afin d’installer un tenon (pivot), sur lequel elle tiendra.

La durée d’une couronne varie selon :
- la gravité des dommages avant le traitement
- la qualité du support de l’os et de la gencive
- l’occlusion, c’est-à-dire la façon dont le contact se fait avec les dents opposées.
- selon sa position, vous pourriez également y avoir recours plus rapidement pour des raisons esthétiques.
Facette dentaire
Faites en porcelaine ou en composite, les facettes dentaires sont de minces coquilles qui sont collées à la surface visible de la dent traitée. Votre dentiste les utilisera pour :
- améliorer l’aspect esthétique du sourire, par exemple pour fermer un espace entre deux dents
- aligner des dents qui présentent un léger chevauchement
- corriger la forme ou la couleur des dents

Celles-ci peuvent être composées de différents matériaux:

Les facettes en porcelaine

En général, deux rendez-vous à votre centre dentaire vous seront demandés pour cette restauration.

D’abord, votre dentiste prendra une empreinte de la dent à réparer, qui sera envoyée à un laboratoire dentaire pour la fabrication. Au second rendez-vous, les facettes de porcelaine seront collées aux dents avec une résine adhésive. Les facettes de porcelaine offrent un fini de surface exceptionnel et sont habituellement plus résistantes aux taches que les facettes en composite.

Les facettes en composite

Ce type de facettes est réalisé par votre dentiste directement à la clinique : un seul rendez-vous est donc nécessaire. Une résine composite assortie à la teinte des dents voisines est appliquée sur la dent, puis façonnée. Une lampe spéciale durcit ensuite le composite, qui sera finalement ajusté et poli.

Les facettes en composite sont moins coûteuses que celles en porcelaine.
Incrustations
Faites en porcelaine ou en or, les incrustations sont des restaurations fabriquées en laboratoire qui servent à remplacer des obturations conventionnelles, qu’elles soient faites en amalgame ou en résine composite.

L’incrustation est indiquée dans les cas où la dent est un peu plus détruite, car elle protège davantage contre le risque de fracture et elle permet de mieux supporter la mastication.

Votre dentiste prépare la dent, prend une empreinte, envoie le tout à un laboratoire et cimente l’incrustation lors d’un rendez-vous subséquent. Les incrustations en porcelaine sont esthétiques et collent à la dent. Les incrustations en or sont plus résistantes à la fracture et ont une durée de vie supérieure.

(Source : Ordre des dentistes du Québec / www.odq.qc.ca)
Implants dentaires
Les implants dentaires servent de racines de dents artificielles faites de titane insérées par votre dentiste pour remplacer la racine d’une dent naturelle et sur laquelle peut être fixé une couronne, un pont ou selon le cas une prothèse dentaire complète. La pose d’implants constitue généralement une chirurgie mineure, sans douleur, faite par l’un de nos spécialistes:

Clinique Maxillo-Mauricie
Centre d’implantologie dentaire de Québec

Avant de procéder à une telle restauration, votre dentiste doit d’abord faire un examen de la bouche, pour s’assurer que la masse osseuse est suffisante et solide, et que la gencive est saine. Dans certains cas, une greffe osseuse pour s’avérer nécessaire. Par la suite, des examens de contrôle réguliers seront requis.

De plus, la pose d’implants n’est pas recommandée avant l’adolescence, tant que la croissance n’est pas terminée. Lorsque cette technique est utilisée, le taux de succès est supérieur à 85 %.

Les différents types d’implants dentaires :
- La couronne sur implant
- La prothèse partielle ou complète fixe sur implants
- La prothèse partielle ou complète amovible sur implants
Blanchiment des dents
L’esthétique est une partie importante de votre santé dentaire. Parmi les soins les plus couramment pratiqués par votre dentiste, on retrouve le blanchiment des dents. Avec des équipements à la fin pointe, comme le Easy Shade. La clinique dentaire du Dre beaudoin et son équipe sont en mesure de vous offrir un service de blanchiment des dents vraiment personnalisé.

Pourquoi? Parce que les outils en place ne se contentent pas d’un « coup d’oeil » pour évaluer la blancheur de votre sourire. Des outils de mesure précis vont mesurer l’état initial, de même que l’évolution après chaque traitement.

Vous n’êtes à un rendez-vous de trouver votre plus beau sourire!
Prothèses dentaires, complètes ou partielles
Plusieurs options peuvent s’offrent à vous pour remplacer une ou plusieurs dents manquantes. Cela dépend évidemment de chaque cas, une discussion avec votre dentiste vous permettra de trouver la solution la plus appropriée. Voici les principaux types de ponts et prothèses.

Prothèse partielle amovible

Cette prothèse, aussi appelée prothèse dentaire partielle, sert à remplacer une ou plusieurs dents manquantes. Elle est constituée d’acrylique sur une base métallique. La rétention de cette prothèse est assurée par des crochets qui s’insèrent sur les dents naturelles voisines.

La prothèse complète

La prothèse complète, ou dentier, remplace la totalité des dents d’une mâchoire. il recouvre la gencive et la voûte du palais. Il s’agit de dents artificielles insérées dans un support d’acrylique. Sa tenue en place découle du « principe de la ventouse », la muqueuse buccale jouant le rôle du joint de caoutchouc. Il s’agit d’une solution de dernier recours.

(Crédit : Ordre des dentistes du Québec / www.odq.qc.ca)
Déchaussement et greffe de gencive
Les dents saines sont entourées de deux types de gencives : la gencive attachée et la gencive mobile, aussi appelée muqueuse. La gencive résistante au déchaussement est la gencive attachée. Plus cette gencive est présente en grande quantité, moins il y a de risques de déchaussement. Lorsque la gencive attachée est très mince, la région devient plus susceptible de se décoller de la dent.

Ce déchaussement, aussi appelé récession gingivale, entraîne une exposition de la racine de la dent. Sans intervention, la progression de la récession peut causer la perte de la dent touchée. Le déchaussement peut être facilement diagnostiqué lors de votre examen dentaire.

La greffe de gencive

La greffe de gencive permet d’augmenter la zone de gencive attachée et ainsi de prévenir la progression du déchaussement de la dent. Une des techniques consiste à prendre une mince couche de tissu au palais et de la placer à la base du déchaussement pour en freiner la progression et augmenter la gencive attachée. Une greffe gingivale peut aussi être utilisée pour recouvrir une racine exposée.

Le taux de succès de ces procédures est excellent et leurs bénéfices peuvent durer, dans la plupart des cas, plusieurs années, sinon une vie entière si vous en prenez soin.
Orthodontie
L’orthodontie est une spécialité de la médecine dentaire qui s’intéresse au développement, au diagnostic, à la prévention et à la correction des anomalies de position des dents et des malocclusions dentaires dans un but fonctionnel et esthétique.

L’orthodontiste est le spécialiste qui dépiste ou corrige, au moyen d’appareils correcteurs fixes ou amovibles, ces anomalies de positionnement ou d’alignement des dents et des mâchoires.

Quelques causes des problèmes de développement et d’alignement des mâchoires :
- L’hérédité
- Le fait de sucer son pouce durant l’enfance
- Les accidents ou les traumatismes
- La perte prématurée d’une dent primaire
- Le fait d’exercer une pression continuelle de la langue sur les dents
- Le fait de respirer par la bouche

Les principaux problèmes pouvant être corrigés par un traitement d’orthodontie sont :
- une mâchoire supérieure ou inférieure trop projetée vers l’avant
- un menton trop reculé
- un sourire qui montre trop la gencive des dents de la mâchoire du haut
- trop d’espace entre les dents ou des dents qui se chevauchent
- des lèvres qui ne se ferment pas complètement, même au repos
- une figure trop allongée
- une asymétrie de la bouche
- une fente palatine ou une fente labiale (bec-de-lièvre)

Pourquoi opter pour l’orthodontie?

Une mauvaise position des dents et des mâchoires peut causer des troubles fonctionnels. Des dents qui se chevauchent sont difficiles à nettoyer, ce qui peut contribuer à la formation de la carie, au développement de maladies des gencives et, dans des cas extrêmes, à la perte des dents.

Des dents et des mâchoires qui ne s’emboîtent pas bien rendent la mastication moins efficace, ce qui peut occasionner une usure excessive des dents ainsi que des douleurs à la mâchoire, à la tête, au cou et aux muscles du visage. Une dentition inesthétique peut diminuer l’estime de soi.

Quand entreprendre un traitement?

Si le dentiste généraliste décèle chez un enfant une anomalie qui pourrait, plus tard, nuire à l’occlusion des dents, il peut recommander une visite chez l’orthodontiste dès que l’enfant a sept ans.

Il n’est toutefois jamais trop tard pour entreprendre un traitement. De nos jours, les adultes représentent environ le quart de la clientèle en orthodontie. Sauf dans les cas où la croissance est un facteur majeur de réussite, l’orthodontiste laisse le patient choisir le meilleur moment pour entreprendre un traitement.

Selon le traitement requis, l’orthodontiste prescrira le port de broches, d’appareils de rétention ou d’autres appareils sur mesure. Ils peuvent être fixes ou amovibles, en métal, en plastique ou en céramique. Des extractions de dents primaires ou permanentes ou une chirurgie maxillo-faciale peuvent s’avérer nécessaires pour mener à bien le traitement.

La durée du traitement peut aller de six mois à quatre ans selon :
- la sévérité du problème
- les objectifs du traitement
- l’état de santé buccodentaire du patient
- l’âge du patient

Le patient devra porter une attention particulière à son alimentation et à son hygiène buccodentaire. Une fois le traitement terminé, il devra porter un appareil de rétention quelques heures par jour, pour une période déterminée ou toute la vie.

De nouvelles techniques en orthodontie

La modélisation en trois dimensions permet aujourd’hui de concevoir sur mesure des appareils orthodontiques dits « invisibles ». Voici les deux principales techniques d’orthodontie invisible :

Utilisation d’une série d’appareils amovibles transparents à remplacer toutes les deux ou trois semaines (par exemple, Invisalign). Leur usage est plus limité que les « broches » traditionnelles.

Broches linguales (broches ou boîtiers collés derrière les dents) : ce type de traitement donne à peu près les mêmes résultats que les boîtiers traditionnels; il coûte cependant plus cher.

(Source : Ordre des dentistes du Québec / www.odq.qc.ca)